En vrac : Hype Williams | Blackbird Blackbird | Vreid

Hype Williams : One Nation

Am I Dreaming Or Is This Reality? Je comprends plus rien à rien quand je vois le concert de louanges que reçoit Hype Williams. Hypnagogic electronica si on veut. One Nation est surtout un album dont la moitié des titres est impardonnable. Le lo-fi autorise beaucoup de choses, mais pas à mon avis d'aligner des notes aussi laides et qui sonnent aussi fausses, ni associer des pistes aussi maladroitement. On trouve là les pires basses de la Terre, que même Larry Wish n'arrive pas à égaler. 0/10.




Blackbird Blackbird : Halo

J'ai toujours eu pas mal de sympathie pour Blackbird Blackbird. Du chillwave / glo-fi sans prétention, juste intéressé par composer, de temps en temps, des petits tubes. Pour ce deuxième long-format en quelques mois, là encore de dix-huit titres, les Californiens continuent dans la même mouvance, avec des titres tantôt assez électroniques, tantôt plus new-wave, mais toujours assez bien ficelés. Deux fois sur trois, ça donne des morceaux agréables sans plus, une fois sur trois ça donne des petites rêveries naïves qu'on a envie d'écouter encore et encore. Un disque bienveillant. 6,5/10.



Vreid : V

Assez difficile de savoir quoi penser de Vreid, combo metal construit sur les cendes de Windir. Argument pour : des zicos méchamment doués, que ce soit en technique pure ou en efficacité immédiate. Argument contre : on ne sait pas trop où ça va, à passer sans raison d'un black metal à l'ancienne à du death mélodique, à alterner trash dégueu et ponts acoustiques bien mélancoliques. Ça donne un sentiment d'éclectisme appréciable pour certains, et pour d'autres comme moi, ça fait surtout perdre en lisibilité et en profondeur. Un disque plus récréatif que vraiment intéressant, assez inconséquent malgré l'énorme quantité de talent qui y est déployée. 6/10.

0 commentaires: