Sarah Records en une heure (et un peu plus)


Vous le savez ou pas, Sarah Records est le label le plus attachant du monde. Un label qui partage le monde en deux : ceux qui le connaissent, le chérissent, qui en font un absolu, et les autres, qui vivent très bien sans, et qui voit quelque étrangeté à aimer à ce point un label dont le rejeton le plus connu est The Field Mice – avouons qu'il y a plus universel. Sarah Records est, en quelques mots, une structure fondée à Bristol en 1987, ayant couru jusqu'à 1995, et dont la majorité des sorties furent en vinyles 7 pouces. Leur crédo : l'indie-pop naissante, la twee-pop naïve et enfantine. On retrouve ainsi chez Sarah des fans déçus de la rupture des Smiths, des girl-bands ayant raté leur succès, des new-waveux au cœur trop tendre ; que des groupes a priori mineurs mais qui dégagent ce truc qui donne envie de les suivre jusqu'au bout du monde. Pour s'y retrouver un peu parmi la presque centaine de singles du label, et autrement que via les compilations officielles, j'ai enregistré une sélection de morceaux qui sont parmi mes préférés. J'avais fait cette sélection pour faire découvrir à une amie, et maintenant je vous la file à tous.


1 The Golden Down - The Sweetest Touch
2 Tramway - Maritime City
3 Another Sunny Day - I Don't Suppose I'll Get a Second Chance
4 The Poppyheads - Dreamabout
5 The Orchids - Peaches
6 The Wake - Crush The Flowers
7 Another Sunny Day - You Should All Be Murdered
8 The Field Mice - Sensitive
9 Blueboy - Chelsea Guitar
10 Even As We Speak - Bizarre Love Triangle (New Order Cover)
11 Brighter - I Don't Think It Matters
12 Another Sunny Day - I'm in Love With a Girl Who Doesn't Know I Exist
13 Sugargliders - Aphrahran
14 Heavenly - Atta Girl
15 Another Sunny Day - Anorak City
16 Action Painting! - These Things Happen
17 The Field Mice - This Love Is Not Wrong
18 St. Christopher - All of a Tremble
19 Brighter - Inside Out
20 The Hit Parade - In Gunnersbury Park
21 The Wake - Carbrain
22 Even As We Speak - Drown

Illustration : Les Chants de la nuit, d'Alphonse Osbert.

5 commentaires:

Nathan a dit…

Exactement ce qu'il me fallait avant le concert de The Pains of Being Pure at Heart ce soir. :)

Mmarsupilami a dit…

C'est marrant car il y a là quelques groupes appréciés dont j'apprends qu'ils font en quelque sorte partie d'une famille. Comme quoi il n'est jamais trop tard pour apprendre. Comme quoi aussi je ne fais partie d'aucun des deux demi-mondes évoqués. Même si je rejoins volontiers rapidement les rangs du monde de la lumière! Fixe!
;-)

Julien Lafond-Laumond a dit…

Tu es une anomalie :)

J'avais jamais rencontré quelqu'un qui aimait le moindre de ces groupes sans le rattacher directement à la famille Sarah Records !

Mmarsupilami a dit…

Anomalie, anomalie? Est-ce que j'ai une gueule d'anomalie?
C'était la même chose avec C83...

Pitseleh a dit…

Jolie sélection. Qu'il est dur de choisir un titre de Heavenly ! Mais "Atta Girl" s'impose, yep.