Équipe de house des - de 19 ans, les minots du groove

Que des jeunots fassent de l'excellente house de jeune, c'est toujours étonnant mais dans un sens, c'est l'ordre des choses. Louis la Roché, assez connu, sortait son Peach EP à 17 ans, Lucas Kamei, plus confidentiel, proposait Hot à 15 ans. Des chiffres extrêmes néanmoins en adéquation avec la musique produite : une french house hyper efficace, très funky et pas vraiment travaillée. En revanche, pour Kyle Hall et Surrealism, je me suis bien fait avoir. J'ai dansé comme un fêlé sur Ghosten et So Much sans imaginer une seule seconde que j'avais affaire à des types beaucoup plus jeunes que moi. Ces gars-là respirent la house comme s'ils traînaient leurs guêtres dans le milieu depuis les années 80. Alors que Kyle Hall est certes de Detroit mais vient de fêter seulement ses 19 ans ; quant à Surrealism, c'est plus tendu encore plus qu'il est en fait un jeune Bulgare de 17 ans. Faire de la musique deep avec un tel esprit ghetto, à ses âges, c'est plus qu'inattendu, c'est impensable, et ça ré-ouvre le débat sur l'hypothèse des vies antérieures.


0 commentaires: