Les trois genres musicaux les plus has been du moment

OMG, avec Myspace, les réseaux sociaux et de manière général l'Internet supersonique, la musique va à la vitesse de la lumière. Pas un mois sans qu'on invente un nouveau genre musical, souvent sans consistance – genre l'hypnagogic pop (WTF). Et comme la mode va si vite, de fait, la démode aussi. Panorama de trois genres qui feraient mieux de ne plus exister à l'heure où l'on parle.



3 Le trip-hop

Voilà un terme qui, déjà, n'a jamais voulu rien dire. C'est théoriquement la collision entre les rythmes hip-hop et tout un tas de genres utilisés en roue libre : electronica, jazz, dub, soul, pop. Mais ça a toujours ressemblé à un nivellement vers le bas, en se référant à tout sans jamais se créer la moindre singularité ou originalité. On appelle ça de la variété, dans mon jargon. Aujourd'hui, trip-hop, down-tempo, nu-jazz et lounge ne forment plus qu'une vaste entité nauséeuse, tout juste bonne à habiller quelques décors de Nature et Découvertes ou Sephora.





2 La fidget house

Tellement 2008. Switch et Jesse Rose ont inventé ce terme pour rigoler. Ils ont crée un monstre. Saturations en formes de pets enflammés, lignes de synthé typiquement dance, chant ragga, toutes les pires horreurs électroniques y passent ; la fidget house n'a peur de rien et édicte le mauvais goût comme précepte. Ce fut rigolo quelques mois, en état d'ébriété avancée, mais maintenant c'est plus possible. Les meilleurs blagues sont les plus courtes, comme on dit.




1 Le post-rock

Les deux autres rédacteurs de ce blog se sont bien moqués de moi, en 2005, quand j'écoutais du post-rock que ça me remuait le cœur. Je peux encore me passer Godspeed You! Black Emperor, Mogwai ou Do Make Say Think avec beaucoup de plaisir, mais ce genre a tout de même créé une mécanique vraiment effroyable : trois accords lacrymaux joués en boucle jusqu'à ce qu'un mongolo tape très fort sur ses toms et qu'un autre guitariste produise un note très haute, très saturée, pour qu'on se dise que putain, cette musique, c'est intense. Tellement adolescent.

19 commentaires:

Andréa Fradin a dit…

Ahah, les années post-rock et les mongolos-batteurs. Que de bons souvenirs.

Greenload a dit…

Je ne suis pas vraiment d'accord sur le fond de cet article. En particulier concernant le trip-hop. Je prends par exemple un groupe que j'aime beaucoup : Massive Attack. Dire qu'il n'ont pas de style propre c'est un peu exagéré ... Ce sont d'excellent artistes avec un univers bien a eux. Surtout je trouve qu'il y a un manque d'objectivité dans cet article, chaque style musical renferme de bonnes et de mauvaises choses, et limiter leur description à des rythme monotones et lassant voir des pastiches d'autres styles c'est assez réducteur et ça mériterais un point de vue moins ... "blasé".
Le fidget house, je ne sais pas ce que c'est donc je m'aventurerai pas sur ce terrain.
En revanche le post-rock, la même que pour le trip-hop ! Les groupes choisis sont malheureusement peu révélateur du potentiel de tels genres. Si je devais citer un groupe, je citerais 65daysofstatic qui sont autrement plus talentueux que la vidéo mise en exemple (très molle et ennuyante ...)
Un peu d'objectivité que diable ! :D

Andréa Fradin a dit…

L'objectivité est une farce, d'autant plus quand il s'agit d'un blog qui apprécie la musique. Sauf si un algorithme est derrière tout ça, bien sûr.

Julien Lafond-Laumond a dit…

Cher Greenload, plusieurs petites choses à te répondre ! D'abord que ceci est un blog, et qu'en soi il n'a pas d'autre projet que de porter une vision subjective et singulière de la musique. Aucune valeur journalistique là-dedans. De toute façon, je ne veux qu'effleurer le débat, mais l'objectivité, en musique, est un mirage. Ce qu'on appelle objectivité est bien plus souvent de la normativié et du consensus.

Ensuite, pour le fond de l'article. Je crois que tu ne fais pas la distinction qu'il faut pour bien saisir ce que je veux dire. J'aime beaucoup Massive Attack, Tortoise est classé post-rock et c'est un groupe phénoménal etc. Ce dont je parle, ce sont des mouvements, des ensembles, et que tu ne peux pas réduire à un groupe ou un contre-exemple. Quand je m'attaque au post-rock comme genre, je ne parle pas d'un groupe en particulier, je parle de ce que tous les groupes affiliés à ce genre ont en commun. Il y n'a aucun français qui ressemble à un autre français et pourtant ils sont tous les deux partie prenant de la culture française. Là c'est pareil. Je parle de mouvement culturel, d'un état d'esprit et d'une façon de percevoir le rock, pas d'autre chose. C'est un peu abstrait mais il y a une réalité derrière, c'est que ce genre n'existe quasiment plus, et qu'il sera moqué comme ont longtemps été moqués le rock progressif ou le glam rock.

Et qui sait, peut-être qu'un de ces quatre, je ferais un billet sur les bons groupes underground de post-rock. ça n'aura rien d'incompatible avec cet article !

Hugues Derolez a dit…

Le trip-hop c'est le futur les mecs.

Julien Lafond-Laumond a dit…

Oui Hugues, mais le futur c'est le passé et vice-versa. Ce qui est sûr c'est que c'est pas le présent.

Hugues Derolez a dit…

Comment tu te le racontes.

Julien Lafond-Laumond a dit…

Tu me connais.

Nathan a dit…

Et l'année prochaine, ce sera le dubstep.
Et je suis tellement d'accord sur le post-rock. Sauf que Explosions in the Sky réussit encore à m'avoir.

Thomas H a dit…

L'article suicide.

Tu fais le ménage chez tes lecteurs? ^^

Julien Lafond-Laumond a dit…

Encore là c'est plutôt gentil !

Mon vrai article suicide, ce sera quand je m'attaquerai aux légendes usurpées, que je démonterai à la chaîne les Beatles, Led Zeppelin et Joy Division.

Thomas H a dit…

Aaaah je le lirais le poing levé en l'air et Sgt Pepper à fond

FOLKLORIC BOOTY PLACE a dit…

On peut pas vraiment dire que le son que t'a mis en exemple de Fidget House soit de la fidget house. La le rythme est purement French Touch 2.0 ou Justicien si on préfère. Le rythme Fidget reste justement sur des bases assez "classiques" dans le sens référencé musique électroniques, assez house à vrai dire. La le rythme comme le reste de la french touch 2.0 c'est du rock..
Inculte! sinon tout à fait d'accord pour dire que la fidget commence à souler mais que ces artistes principalement anglais se sont bien recyclés dans des hybrides Uk funky-Tropical-Dutch House.
Le triphop c'est la pire des merdes et ça le restera toujours, le post rock c'est vrai que je suis jamais vraiment tombé dedans et que j'écoute en fait que les groupes que tu m'avais fait découvrir qui sont quand même très bon (c'est à dire Godspeed et Do May Say Think). Et je sais pas si on peut parler de postrock pour eux mais j'adore aussi Lift to Experience.
a bientot

Nikki Sonic a dit…

Bon, comme j'aime bien tes posts polémiques, cher Julien, je vais tenter dans les prochains jours d'apporter ma pierre à l'édifice périlleux que constitue la rubrique commentaires...

mTx a dit…

Pas d'accord pour la fidget.

Comme tu dis c'est une private joke au départ et jamais vraiment revendiqué comme un style, plutôt un délire.

Même si OK, grosse mélasse de styles démagos, moi je verrais plutôt un bel oxymore.
Les variations de pitch et la grosse basse, c'est minus et Cortex bras dessus bras dessous, l'affrontement du bien et du mal dans tout ce que ca a d'épique et de grotesque, mais je trouve ça jouissif.

Démago et jouissif.

Et puis en tant que tendance, ca a été un beau pont vers un dubstep injustement délaissé (et je rejoins folkrloric booty place là-dessus).

Voilà le mérite de la fidget house, c'est un peu le cupcake de la musique électro anglo-saxonne, t'y goutes, tu trouves ca marrant comme concept, et après t'as envie d'en tester un autre, alors tu te tourne vers le dubstep, le 2-step, le garage...

Fidget is not dead!

La bloghouse par contre...

Julien Lafond-Laumond a dit…

Sylvain et Émile > Je me doutais que j'allais avoir quelques objections des amateurs de fidget, héhé !

Je sais pas trop vous répondre. En fait la fidget comme micro-mouvement putassier de la scène UK, ça me dérange absolument pas. C'est à partir du moment où c'est devenu le paradigme des soirées parisiennes, à partir du moment aussi où les italiens s'y sont mis que j'ai plus pu écouter ça.

Mais sinon vous parlez de tous les ponts possibles pour sortir de la fidget, tropical, dubstep, dutch house etc. Ben en fait tout ça me déplaît beaucoup aussi ! Par exemple le dubstep, c'est un conglomérat de gens très variés, et moi je suis beaucoup plus sensibles à ceux qui viennent de la house et de la techno (style Scuba, 2562 etc.) ou de la drum'n'bass (Instra:mental) que ceux qui aiment les grosses wobble bass.
Donc quelque part, je dénigre aussi la fidget pour tous les émules que ça a pu faire.

Je m'emmêle un peu les pinceaux mais moi j'ai écrit ce billet à l'arrache en une demie-heure, c'est vraiment du coup de gueule spontané.

(par contre Sylvain, bien sûr que le morceau que j'ai mis c'est de la Fidget. Effectivement ryhtmiquement c'est plus electro-rock electro-house mais pour le reste tout y est !)

FOLKLORIC BOOTY PLACE a dit…

non je m'obstine MSTRKRFT n'ont jamis fait de fidget et là ça n'en est pas non plus!!

Polly a dit…

Je trouve qu'aujourd'hui limiter un groupe aux termes post-rock et trip-hop est très réducteur: une sorte de grand fourre où l'on y classe tout n'importe quoi.
Pour la fidget house "le cupcake de la musique electro anglo-saxonne" source: mTx) je ne connais pas.
Sinon à quand le lancer de savates des Beatles et compagnie? :D

Polly a dit…

Edit: Polly...