Les oubliés du shoegaze (partie 3 : Welcome To Julian)


Pour notre troisième volet rétrospectif des sombrés dans l'histoire du shoegaze, nous allons nous intéresser à un groupe relativement frais et accessible, à un disque qui passe tout seul, Never So Close des Welcome To Julian. C'est affilié au shoegaze, mais on peut y voir plus d'une affinité avec les mouvements twee et noisy pop. Cet album, complètement oublié au bataillon, est pourtant un régal immédiat : voix parfaite, mélodies habiles, instrumentation musclée quand il faut... C'est un parfait travail d'artisan. Évidemment, sorti en 1993, Never So Close n'a fait aucune vague. Surtout que c'est un groupe sans ami, dont les seules références furent constituées par rêveries, rêveries d'Outre-Manche. Car Welcome To Julian est un groupe français, miracle et OVNI d'une scène rock qui ne voulait en faire qu'à sa tête. Ils ont été accusés de faire de la repompe, du plagiat, de recopier l'ennemi, mais au moins eux ont su écrire des belles chansons. Et avec le recul c'est quand même ça qui prime.

Le lecteur grooveshark est devenu fou, donc exceptionnellement je vous file un lien de téléchargement. L'album n'est plus trouvable dans le commerce, donc ce n'est après tout pas un gros problème : Welcome To Julien - Never So Close

0 commentaires: