Joe Guido


Il y a pas deux types comme Guido dans la sphère dubstep. Flirtant toujours avec le putassier et le kitsch, il arrive toujours à se maintenir du bon côté de la barrière – du côté du bon goût. Son premier album vient de sortir, Anidea, et c'est déjà un de mes sommets dubstep de l'année. Avec une pochette hideuse, des tendances R'N'B Timbalandienne dernière période et un amour immodéré pour les claviers 80's, on avait de quoi se méfier. Et pourtant Anidea est un bijou, dont Mad Sax est l'élément le plus précieux. Subtilement bordeline.

clodo85 by clodo85

Autre chose. Vous avez sans doute vu qu'Apichatpong Weerasethakul avait obtenu la Palme d'Or à Cannes. Je suis fou de joie de cette nouvelle (ça change des cérémonies précédentes qui étaient désastreuses). Si vous ne connaissez pas "Joe", plongez-vous dans n'importe lequel de ses longs-métrages : ils sont tous exceptionnels. Et puis commencez par ce mini-film humanitaire troublant et finalement très puissant.

0 commentaires: