Yellow Swans

Going Places est, pour ce que j'ai pu en écouter, le disque sorti en 2010 à la beauté la plus violente. Ce disque est un arrachement. C'est très émouvant car, derrière la brutalité noise apparente, se fait jour une vraie tentative d'apaisement. En bagarre permanente : Merzbow et Brian Eno. Yellow Swans, qui a splitté depuis, produit tout à la fois un chant du cygne et une agonie. Cette espèce de romantisme du dernier souffle me rappelle dieu sait pourquoi Inland Empire. Peut-être pour cette même grâce dans l'épuisement. Je pense en particulier à cette scène où Laura Dern meurt fictivement au milieu des relégués. L'incroyable douceur de cette scène est celle que l'on retrouve dans Going Places. Peu ou prou.





3 commentaires:

mmarsupilami a dit…

C'est un album difficile à dompter. Je l'écoute depuis deux semaines. Et là, vraiment, il commence à faire des dégâts! Comme je dis par ailleurs, c'est un album... monstrueux!
;-)

Julien Lafond-Laumond a dit…

Moi j'écoute Loscil ! Planant ! Mais je suis un poil moins emballé que toi. Peut-être avec le temps.

Dale Cooper a dit…

C'est vraiment étrange ce montage d'Inland Empire. Tout ne semble pas figurer dans le film. D'ailleurs, je trouve que ce n'est plus du Lynch, alors même que ce sont bien ces images...