Beat that beat with a beat

En ce moment, dans beaucoup de charts de djs on retrouve Beat That Bird de Justin Martin et Claude Vonstroke. Bon, c'est pas mal mais je suis quand même assez peu convaincu. Ce que peut-être tout le monde ne sait pas, c'est que Beat That Bird est une relecture, comme Miss Kittin l'a également fait il y a quelques temps. Relecture de Beat That Bitch de Johnny Dangerous (aka Foremost Poets), titre sorti initialement en 1997. Et le moins que l'on puisse dire, c'est cette torture-house n'est pas un truc de tapettes.




Oui, vous avez bien entendu au moins 70 fois "i'll beat that bitch with a bat". Ce qui est assez rigolo, c'est que cette légende de la house a un homonyme. Et cet autre Johnny Dangerous n'est rien de moins qu'un chef de file de la scène hip-hop gay. La preuve en images. Je n'ai pas regardé le clip en entier et vous n'êtes pas obligé de me raconter.

6 commentaires:

Dale Cooper a dit…

Marrant, le clip de l'homologue chantre du gay hip hop !

FOLKLORIC BOOTY PLACE a dit…

Julien justement tu la pas le Beat that bird???!!

Julien Lafond-Laumond a dit…

Si pourquoi, tu le cherches ?

FOLKLORIC BOOTY PLACE a dit…

non en fait c'est bon.
Ta écouté son vocal chords?? absolument fabuleux

Julien Lafond-Laumond a dit…

Pas mal mais pareil, j'ai du mal à être sur le cul. En tout cas c'est bien produit, aucun doute là-dessus.

FOLKLORIC BOOTY PLACE a dit…

putain moi j'adore complètement ce nouvel album (que je viens d'acheté)!!!!