Bilan des sorties 2009

Avant le grand rush de septembre, traditionnellement très dense en sorties, profitons de ces jours paisibles pour faire un point sur les albums de ce premier semestre. Pas de classement – je me retiens, juste une liste alphabétique des 20 disques à écouter absolument. Sachez cependant que je peux me tromper. Et que je n'ai pas non plus tout écouté : seulement 100 ou 150 galettes.


Asobi Seksu
- Hush
Cocteau Twins still alive. Groupe mimétique, Asobi Seksu n'en est pas moins un grand groupe de dream-pop. Tellement new-yorkais en plus.





Caetano Veloso - Zii & Zie
66 balais et toujours pas crouton. Entre rock rachitique et bossa d'école, Caetano nous offre un grand plaidoyer pour la révolution sur transat.





Cass McCombs - Catacombs
Mon songwriter préféré se met définitivement au folk. J'en parlais très récemment, donc inutile d'en rajouter.





CunninLynguists - Strange Journey Volume One
Du hip hop B qui mériterait d'arriver dans toutes les oreilles. Un des groupes underground les plus agréables à écouter. Très bio.





Cursive - Mama I'm Swollen
Le vrai emo n'est pas mort ! Celui d'At-The-Drive-In, Glassjaw ou Texas Is The Reason. Cursive nous replonge avec plaisir dans notre adolescence pleine d'amourettes et de boutons blancs.





Dj Koze - Reincarnations
L'un des grands noms de la minimale qui compile enfin ses remixes. Plus qu'un agrégat de morceaux hétérogènes, ça a vraiment la cohérence d'un véritable album. Dj Koze est très bon, et il est surtout moins chiant que ses potes berlinois.





Ebony Bones! - Bone Of My Bones
Un espoir que je muris depuis un an. Ebony Bones arrive enfin avec son premier album. Beaucoup plus intéressante que M.I.A ou Santigold, elle n'a c'est dommage pas le producteur qui lui faut. Sinon ça aurait été l'album de la décennie.





Grizzly Bear - Veckatimest
La grosse alternative à Animal Collective. Très bien vus des médias aussi, mais surtout mille fois plus talentueux : Grizzly Bear n'est pas une imposture. Et leur dernier est indispensable pour être dans le coup.





Josh Wink - When a Banana was Just a Banana
Le grand pape de la musique acid ravira tous les zombies de la planète avec ce disque mixé d'une efficacité redoutable. À vos guiboles !





Junior Boys - Begone Dull Care
Comme toujours chez les canadiens ça emballe sec. 8 slows d'enfer pour une parade amoureuse en chemises fleuries.





Maudlin of The Well - Part The Second
Projet culte des années 90 qui relifte ses vieilles démos. Le disque de rock progressif de l'année, noir et vénéneux. Disponible gratuitement ici.





Ordo Rosarius Equilibrio - Onani
Du dark folk comme on l'aime, avec des arrangements riches et un concept très cool : la masturbation dans tous ses états.





Rone - Spanish Breakfast
Premier album au charme désuet ; ça fleure bon Laurent Garnier et Carl Craig et on ne s'en plaint pas.





The Long Lost - The Long Lost
Side Project de Daedelus avec sa femme, la confirmation d'un des grands talents d'aujourd'hui. Disque très personnel et doux, sans fioritures, entre bossa et folk cocorosien.





Timber Timbre : Timber Timbre
Jeff Buckley sous valium donnerait quelque chose comme ça. Ambiance cabaret crado avec ce blues-folk très bien écrit.




Tortoise - Beacons Of Ancestorship
Pas le plus facile à écouter des albums de Tortoise, mais la preuve qu'ils sont au-dessus de tous les péteux du post-rock. C'est très cérébral et d'une inventivité folle.





Whitest Boy Alive - Rules
Pop-funk crâneuse et super bien foutue, le leader de Kings of Convenience est vraiment doué. En plus il y a du moog partout !





Yagya - Rigning
Amis ULM, voici l'album que vous attendiez. Un trip onirico-naturaliste captivant de bout en bout. Grand disque d'ambient avec quelques kicks.





Yousef - Collections Of Scares And Situations
Il est complètement méconnu du grand public, et pourtant sa techno a de quoi envoyer ta mère dans les cages. C'est de la techno très 90's, mais avec une production ultra moderne digne de Clark.





zZz - Running With The Beast
Le coup de bluff de l'année. Un authentique groupe de gothic rock qui se retrouve dans les festivals les plus hype du monde. Et le pire, c'est qu'ils ne font aucune concession artistique.


5 commentaires:

Hugues Derolez a dit…

Je n'aime pas ton "seulement", il se fout de ma gueule. Sinon c'est bien, il y a quelques trucs que tu ne m'as pas encore fait découvrir et que je vais écouter avec attention.

Julien Lafond-Laumond a dit…

Mon "seulement" est branleur et il est là pour t'emmerder.

Hugues Derolez a dit…

Et il le fait bien.

FOLKLORIC BOOTY PLACE a dit…

on dirait le top album de tsugi!

Julien Lafond-Laumond a dit…

Tu veux me tuer ? Ok, je t'accorde 1/3 des disques que Tsugi pourrait classer en fin d'année.